femme pensive en montagne

Le SPORT pour SORTIR d’un STRESS post traumatique

Il y a quelques années, un événement dans mon exercice professionnel, m’a amené à un vivre un véritable échec personnel. Ma vie s’est royalement effondrée ! J’ai eu ce qu’on appelle un stress post traumatique. J’ai trouvé dans la pratique d’un sport de pleine nature, ma solution pour gérer stress et émotions au quotidien.

Cet article entre dans le cadre d’un événement inter-blogueurs organisé par Timothée du blog Courir libre en montagne sur le thème est “ L’échec qui a marqué votre vie ”. Sur ce blog, mon article préféré est “Les bienfaits du sport sur le mental“.

Je vous montre dans cet article une autre facette des bienfaits du sport sur le mental

Quand ma vie s’est arrêtée !

Avant, j’ai été …

Marie, une femme sportive, discrète, compétitive, ambitieuse et honnête. J’ai aimé donner, partager et recevoir. Infirmière, professionnelle, spécialisée, responsable et bienveillante. J’ai été épanouie et déterminée.

Puis un jour, je n’ai pas pu me lever !

Impossible de sortir de la maison, d’aller travailler, de m’occuper de mes enfants, de tenir la maison. Tout est devenu non seulement difficile et compliqué, mais simplement impossible et insurmontable.

J’ai été prise en charge pour Stress Post Traumatique par des médecins, psychologues, psychiatre, kinésithérapeute, ostéopathe et un acupuncteur. J’ai profité de thérapies psychologiques reconnues comme la TCC (Thérapie cognitivo-comportementale), l’EMDR, (Eye Movement Desensitization and Reprocessing). L’ensemble de ces techniques sont recommandées par l’OMS dans le Syndrome du Stress Post Traumatique.

Le stress, une vraie prison

Au fil du temps, je suis arrivée à gérer mon quotidien. J’ai petit à petit repris ma vie en main c’est vrai, mais dans un cercle assez restreint. Les diverses prises en charges psychologiques ont eu peu d’effet dans la durée. Mes peurs, mon stress et mes angoisses revenaient dès lors que je sortais de la maison, dès qu’un imprévu se présentait ou qu’une responsabilité m’était donnée !

J’ai vécu cette période de ma vie réellement comme un échec. Je n’avais aucune maîtrise de mon état émotionnel. Ma vie a littéralement changé. Je n’étais plus moi-même, j’avais peur de tout… tout le temps, des peurs le plus souvent dites irrationnelles. J’avais beau essayer de me raisonner, de me contrôler mon corps réagissait toujours fortement. J’avais des tremblements, des douleurs musculaires, une hypersomnie, et parfois des pleurs voir des prises de paniques.

Le sport comme thérapie

Le sport m’a sauvé la vie !

Le premier élément qui m’a aidé à sortir de cette véritable prison du stress post traumatique, a été le sport ; et plus particulièrement la pratique d’un sport dit ” à risque”, un sport de pleine nature.

Par ma pratique sportive passée, compétitive et de pleine nature, j’ai appris à appréhender un certain stress. Le stress lié à un engagement physique ou mentale dans un environnement spécifique. Ce stress lié à une prise de décision, un choix personnel, une prise de risque pour soi. Un stress que j’ai pu retrouver lors de :

  • Passage de rapides lors de la descente de rivière, en Hydrospeed (Nage en Eau Vive), en raft ou en kayak,
  • L’engagement dans un canyon, sans possibilité de retour par l’amont,
  • La traversée de pans de montagne enneigés, lors de sorties en ski de randonnée.
  • Escalade

Ce stress lié à une prise de risque volontaire était très parlant pour moi. Je l’ai côtoyé régulièrement dans plusieurs activités outdoors, mais également en compétition sportive.

Les bienfaits du sport sur la santé mentale

Un jour, j’ai découvert le Blog de Fabien, un grimpeur “serein” qui propose une Formation [ J’ai Plus Peur ! ]. J’ai tout de suite fait le rapprochement possible entre le stress dans une pratique sportive et mon stress. Mon stress était lié à la peur du monde extérieur, à l’environnement social et à la confiance en soi. Il n’y avait pourtant aucun point commun à mon sens avec le stress volontaire de la pratique d’un sport à risque.

J’ai fait le rapprochement des actions demandées par les psychologues avec mon engagement dans les milieux spécifiques comme l’escalade. C’est là que j’ai compris exactement ce dont ils me parlaient. Il a fallu que je trouve une transposition à quelque chose de connu pour initialiser la thérapie CC.

Grâce à cette formation, j’ai pu faire le rapprochement entre les demandes des psychologues et la pratique sportive. C’est à ce moment-là que je me suis senti tiré vers le haut. Bizarrement, tout a été beaucoup plus concret pour moi et me permettais d’identifier plus facilement mes émotions et à quoi elles étaient liées. J’ai pu ainsi mettre en place des questionnements raisonnés entre danger réel et danger perçu. Je ne l’en remercierai jamais assez, merci Fabien 😉

J’ai mis près de deux ans avant de pouvoir sortir de la maison pour faire un tour et me promener dans la campagne seule en compagnie de ma chienne. J’avais trouvé mon karma, cette force qui allait me tirer vers le haut, et me sortir de cet enfer du traumatisme émotionnel.

J’ai trouvé une solution mais également MA clef pour sortir de cette prison du stress.

La force des défis sportifs

Depuis, je me lance “un défi sportif par an”. J’aime les défis, ils me donnent un mental de guerrière !
Chaque nouveau défi me fait gravir une nouvelle marche vers cette quête … la liberté !

  • 2017 : Tour de Corse en Kayak de mer en autonomie complète.
  • 2018 : Ascension du Mont Aiguille en escalade Grande Voie.
  • 2019 : Ascension des 3 pucelles au-dessus de Grenoble.
  • 2020 : plusieurs projets en vue …

Nous avons tous des moments difficiles dans notre vie et je suis persuadée que le sport peut apporter un bien être intérieur et apaiser nos souffrances.

Trouvez le sport qui vous convient !

Nous sommes tous différents dans nos ressentis. C’est donc à vous de trouver le sport, l’activité qui vous convient. Peu importe que cela soit un sport de pleine nature, un sport d’intérieur, un sport collectif ….

Ce qui est important, c’est de trouver cette force qui vous :

  • Pousse vers l’avant,
  • Permet d’évacuer cette tension intérieure,
  • Permet de vivre !!!

J’ai aujourd’hui compris que je n’étais pas passionnée de sports d’eau vive comme je le pensais. Il s’agit en réalité de la nature simplement. Ce contact incroyable que l’on peut avoir avec les différents éléments que sont l’eau, la terre, la neige et l’air !

J’ai depuis élargi mes pratiques à d’autres activités comme la slackline, la marche rapide ou les bivouacs (pied, vélo ou kayak).

Ma nouvelle vie… plus proche de la nature

Les quatre éléments de la nature

J’ai appris à identifier les différents stress, à gérer mes émotions. J’ai surtout trouvé un moyen de revenir à un état émotionnel stable suite à une surcharge importante.

Aujourd’hui, je suis aventurière, passionnée de la vie. J’aime garder le sentiment de vivre les choses au jour le jour. Découvrir les choses comme si c’était la première fois.

J’aime me confronter aux éléments de la nature, l’eau, la terre, l’air et la neige. J’aime les plats fait maison au feu de bois. J’aime le ciel, les étoiles et les grands espaces.

Petit bilan : j’ai désormais confiance en moi !

Marie 😉

Série spéciale “Pass’Sport Santé”

Infirmière, sportive dans l’âme, j’ai créé sur Pass’Sport Nature une série spécial “Pass’Sport Santé”, pour vous faire profiter des bienfaits du sport sur la santé physique ou mentale mais surtout des bienfait du sport pour votre bien-être intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement les  " recommandations avant de partir en Sport Nature "