Quand une sortie ESCALADE finit en découverte SPÉLÉO !

Notre sortie escalade s’est transformée en micro-aventure spéléo ! Je vous raconte cette incroyable sortie sui nous a amené à découvrir ce qui se trouvait à deux pas de chez nous ! Comment nous avons trouvé la grotte lors d’une sortie escalade ? Découvrez les caractéristiques et les secrets de cette spéléo découverte ! Mais également toutes les informations nécessaires pour réaliser cette micro-aventure !

Lors d’une sortie escalade dans les Gorges de St Etienne de Crossey en isère (38), nous cherchions une grande voie de quelques longueurs dans le 5C-6a pour s’initier aux manips de corde, appelé : 

Une grande voie de 4 longueurs avec un passage en 6a, le but étant de nous entraîner uniquement aux manips de corde et technique d’assurage du second.

Notre objectif du jour était de s’entraîner pour l’ascension du Mont-Aiguille, mon défi 2018 !
Ma démarche a commencé par un stage d’initiation aux manipulations des cordes avec un stage réalisé avec Fabien du blog grimpe-à-vue, accompagné de Guillaume le brevet d’état.

La voie n’a pas été simple à trouver. Nous avons suivi les recommandations du topo, mais … nous avons cherché un peu, comme souvent dans les marches d’approche.

Pour plus d’indication, vous pouvez vous aider de 3 points de repères : 

  • La centrale d’épuration départ à 50 mètres sur son côté gauche.
  • La plaquette : trou de l’aigle si elle est encore présente se situe au début du sentier.
  • Le départ de la voie, elle se trouve à droite d’une plaque commémorative, dédiée à Pierre Tourette.

Un départ en initiation grande voie escalade

Le départ de cette grande voie, très facile mais très “propre”, démarre dans du 3. Très bien équipé, l’évolution se fait dans une goulotte qui doit se transformer en ruisseau par temps de pluie. Cailloux, feuilles et autres résidus encombrent parfois le passage, mais les anneaux s’enchaînent alternativement côté droit ou côté gauche avec une bonne régularité. Le premier relai se trouve au fond d’un trou.

C’est ici que notre aventure a commencé… Les micro-aventures sont “ à la mode”, pour nous cette découverte a été une super aventure. Comme vous le savez, j’adore les défis et les aventures !

Nous nous sommes retrouvés face à un dilemme. Notre grande voie partait sur la gauche et face à nous, la roche côté droite était équipée d’un câble et de marches en fer identique à une via ferrata (sur quelques mètres seulement). Cet équipement à demeure nous questionna sur ce qui pouvait bien se trouver au dessus.

Partagé entre réaliser notre objectif du jour, la grande voie et partir à la découverte de terrain inconnu derrière ce gros rocher … 

On décida finalement d’aller voir, quitte à faire demi-tour pour enchaîner sur la grande voie. Le passage type “via ferrata” est en réalité très court, il sert juste à contourner le gros rocher et à passer dessus. L’équipement à demeure disparaît ensuite pour laisser place à une main courante sur près d’une centaine de mettre pour nous amener au pied de la falaise.

La découverte du trou de l’aigle

Notre ascension nous amena à l’entrée d’un trou dans la falaise, l’entrée d’une grotte. Assez rapidement l’équipement en place nous permis d’identifier l’entrée d’un parcours spéléo. Ce qui expliquait la présence de l’ensemble des équipements à demeure trouvé le long de notre grande voie initiale.

Équipés de nos baudriers d’escalade, on ne put se retenir de s’aventurer sur quelques dizaines de mètres pour reconnaître l’entrée de cette grotte assez majestueuse. Très vite le manque de lumière nous obligea à faire demi-tour !

Nous avions l’impression d’avoir découvert un trésor, à quelques kilomètres de la maison, c’était une expérience très excitante !

Le temps était passé et nous ne pouvions enchaîner sur la grande voie. On installa le rappel pour redescendre jusqu’au pied de la voie !

Spéléo d’initiation du trou de l’aigle

Après cette incroyable découverte personnelle, on ne put s’empêcher de réaliser quelques recherches sur internet. Le trou de l’aigle était bien une grotte que l’on pouvait explorer en spéléologie d’initiation.

Situation, carte et coordonnées

GPS :  x=0860.560 y=3346.125 z=570 m
Carte IGN :  

Dessin de la grotte

Accès

Se garer au niveau du terrain départemental de moto Trial, dans les Gorges de Crossey, Le départ se trouve à environ 50m à gauche du réservoir d’eau lorsqu’on est face à la paroi.

Marche d’approche

Après 5 minutes de marche dans les buis, la voie commence par une longueur d’escalade de degré 3 d’environ 30 mètres, puis on franchit un mur équipé d’un câble. Une main courante vous amène vers le pied de la paroi où se trouve l’entrée de la grotte !

Départ dans la grotte

  • Une corde fixe en place permet de franchir le premier obstacle.
  • Un passage étroit s’enchaine jusqu’au relais du puit.
  • Descente d’un puits en fil d’araignée d’environ 16 mètres (P16 sur le topo).
  • Au pied du puits, une dalle inclinée nous amène à un court boyau qui part naturellement sur la droite en cul de sac. 
  • Pour poursuivre, il faut prendre le boyau de gauche dont l’entrée présente sur un très court passage un « bas de plafond ». Cette zone peut légèrement être humide suivant la saison.
  • Une galerie s’ouvre et continue sur une cinquantaine de mètres pour aboutir en pleine falaise.
  • Il existe au milieu de la galerie sur le côté droit, un étroit boyau d’une vingtaine de mètres. Il a n’y a pas la place pour plus de 2 personnes expérimentées. Attention, ce n’est pas une sortie ! Restez dans la galerie principale et poursuivre accroupi jusqu’à l’ouverture (le trou de l’aigle).
  • A la fin de la galerie, le retour à la lumière se fait sur une plateforme assez confortable sur laquelle un relai est installé pour redescendre par la falaise. Le relai est à vérifier à chaque passage ! On pourra remarqué la multitude de pose d’anneau ou de broche déjà effectué.
  • Le rappel de 25 mètres permet de rejoindre le pied de la falaise et de rejoindre le parking par la droite en 5 minutes.

Durée du parcours

Compter environ entre une 1h et 1h30 pour réaliser l’intégralité du parcours mais cela dépend du nombre de pratiquant !

Période

De Novembre à Mars, les chauve-souris hibernent. Il faut éviter de faire cette traversée pour leur permettre de gérer au mieux leur énergie. Chaque réveil demande une dépense d’énergie importante. Il faut donc éviter de les déranger pendant cette période.

Matériel nécessaire pour cette spéléo

Équipement personnel : baudrier, casque, frontale, longe, descendeur, quelques dégaines pour l’accès au départ.

Matériel groupe : 50 mètres de corde, corde de secours, anneau de sangle pour le relai de sortie si besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement les  " recommandations avant de partir en Sport Nature "