Suivez-moi !

Le sport se défini comme une activité physique qui s’exerce suivant des objectifs définis, sous forme de jeu ou de compétition.
Les sports de pleine nature, aussi appelés sports nature ou sports outdoor sont des sports d’extérieurs. Ils s’exercent dans des espaces, des sites ou sur des itinéraires en milieu naturel aquatique, terrestre ou aérien.

Une pratique sportive dans des milieux spécifiques

Pour l’exercice d’une pratique sportive, les différents milieux naturels sont de type :

  • Aquatique : Mers, lacs, torrents et rivières.
  • Terrestre : sentiers, forêt, rocher, montagne.
  • Aérien : air.
  • Je rajoute personnellement le milieu enneigé, qui a également sa spécificité.

Le milieu environnemental reste l’attrait principal des pratiquants. Chaque sportif pratique dans un milieu de prédilection par attirance, aisance ou simple préférence.

Les différents milieux ne définissent pas à eux seuls le caractère de l’activité sportive. La localisation et l’engagement définissent davantage l’identité de chacune d’entre elle.

Le point commun indiscutable pour laquelle il faut donner une attention particulière est la sécurité face aux risques de chacun des milieux ! La sécurité (active et passive) marque l’absence de risque inacceptable pouvant mettre en cause l’intégrité physique d’une personne.

Risques et Sports de pleine nature

Ce qu’il faut bien comprendre que la pratique dans un environnement naturel implique nécessairement de prendre en compte des facteurs annexes primordiaux comme :

  • Les dangers : les caractéristiques des milieux,
  • Les risques : conditions météorologiques, milieu changeant,
  • La sauvegarde de son environnement : impacts sur la nature et les espèces menacées,
  • L’encadrement,
  • Le niveau technique et les connaissances des pratiquants.

La maîtrise des risques est un apprentissage nécessaire pour se déplacer en sécurité et ainsi s’adapter à un environnement varié.

Apprendre à observer, écouter, se renseigner, mais aussi connaître ses limites et savoir renoncer est le cheminement nécessaire pour savoir s’adapter lors de confrontation avec des milieux changeants et incertains.

Des sports pour chaque milieu

Chacune des activités constitue un champ d’apprentissage spécifique, et voici quelques sports classés dans la catégorie des sports de pleine nature.

Terrestres

  • Char à voile
  • Course d’orientation
  • Cyclisme, cyclotourisme
  • Equitation
  • Escalade
  • Alpinisme
  • Sport de traineau, cross canin
  • Randonnée pédestre
  • Trail
  • Marche nordique
  • Ski Alpin,
  • Ski de randonnée,
  • Ski nordique
  • Spéléologie
  • Triathlon
  • Tir à l’arc
  • Raid multisport
  • Raquette à neige
  • Via ferrata
  • VTT

Aquatiques

  • Aviron
  • Canoë-Kayak
  • Rafting
  • Nage en Eau Vive
  • Apnée,
  • Nage avec Palmes,
  • Randonnée subaquatique
  • Ski nautique
  • Canyonning
  • Plongée sous marine
  • Randonnée aquatique
  • Surf
  • Stand up paddle
  • Ski nautique et Wakeboard
  • Pêche sportive
  • Voile

Aériens

  • Vol libre : deltaplane, parapente, speed riding
    Parachutisme
  • Glisse aérotractée : kitesurf, catakite, snowkite, kite terrestre
  • Vol à voile : planeur
  • Aéronautique : voltige aérienne, rallye aérien, pilotage de précision, courses d’avion de formule.

La pratique des sports nature en France

Les pratiquants

Les pratiquants d’activité de pleine nature sur notre territoire sont très nombreux. Selon le Baromètre national des pratiques sportives 2018, 28,8 millions Français de plus de 15 ans déclarent pratiquer un sport outdoor en 2018. Cette mesure s’appuie sur soixante-deux activités considérées par le PRNSN comme des sports et loisirs outdoor, parmi l’ensemble des activités déclarées par les répondants. (source Pôle ressources national sports de nature -PRNSN).

Les associations et fédérations sports nature

Les fédérations sportives sont des associations de loi 1901, comme les clubs qui leur sont affiliés.

Chaque sport peut être géré par une ou plusieurs fédérations sportives. Seul certaines fédérations sont reconnues par le ministère des Sports, dans ce cas, l’État leur reconnait une mission de service public. Certaines des associations reconnues reçoivent une délégation pour organiser la pratique d’un sport, et ainsi elles peuvent organiser des compétitions et de remettre des titres lors d’un championnat de France.

Les associations sportives proposent aux pratiquants des adhésions annuelles. Adhérer à une association, c’est défendre une cause qui nous tient à cœur. C’est également contribuer au développement de l’association par sa participations actives aux activités, ses votes en Assemblée générale, ses aides aux actions menées.

Les associations sont un moyen d’appréhender les différents milieux dans un cadre sécuritaire et elles proposent généralement des :

  • Sorties encadrées par des personnes compétentes, diplômés.
  • Itinéraires et sorties adaptées au niveau de chacun.
  • Formations techniques pour évoluer en compétences dans la discipline.
  • Formations pédagogiques pour les personnes qui souhaitent faire découvrir leur discipline.

Le cadre de la pratique des sports nature en France

Législation : le code du sport

L’article L311-1 du Code du sport désigne sous le terme de sports de nature les activités physiques et sportives en milieu naturel : « Les sports de nature s’exercent dans des espaces ou sur des sites et itinéraires qui peuvent comprendre des voies, des terrains et des souterrains du domaine public ou privé des collectivités publiques ou appartenant à des propriétaires privés, ainsi que des cours d’eau domaniaux ou non domaniaux ». Les sports de nature réfèrent à un milieu de pratique : ils « s’exercent en milieu naturel, agricole et forestier – terrestre, aquatique ou aérien – aménagé ou non » (instruction n° 04-131 JS du 12 août 2004).

Le code du sport n’est pas plus précis sur les mesures de sécurité particulières à respecter et ne règlemente pas les activités. Il faut alors se référer aux normes techniques édictées par les fédérations délégataires ou aux recommandations qu’elles prodiguent.

Le code du sport introduit toutefois la notion d’environnement spécifique, c’est‐à‐dire un environnement « impliquant le respect de mesures de sécurité particulières ». Cette notion correspond à l’idée que, compte tenu de l’instabilité du milieu où se déroule une activité, seul un professionnel qualifié peut prendre les décisions (article R. 212-7).

Le Pôle des Ressources Nationales des Sports de Nature

En France, le ministère des Sports dispose d’un pôle des ressources national des sports de nature (PRNSN). Je vous conseille d’aller faire un tour sur leur site, il est très complet et vous trouverez tout type d’information :

  • Les actualités liées aux sports nature.
  • Un espace dédié aux activités : règlementation, fiches éducation.
  • Un observatoire des sports de nature : récolte, rassemble et traite des données relatives aux sports de nature.
  • Des dossiers à thème.

Vous trouverez toutes les informations qui vous permettrons de comprendre le réseau, mais aussi agir au sein de ce dernier et découvrir les formations que le pôle propose.


Suivez-moi !